Ce test représente l'aboutissement d'une exploration philosophique approfondie et d'une orientation suivie par Marc-Antoine Tschopp. Il s'est rendu compte que nous ne pouvions pas mesurer la conscience. C'est pourquoi ce test se concentre sur les étapes que nous rencontrons au cours de notre voyage dans deux directions, celle de l' "awareness" et celle de l'illumination.

Les sources sont diverses, alliant psychologie, philosophie, spiritualité, sciences modernes et bon sens. Plus spécifiquement, les principes théoriques des axes sont fortement inspirés par les philosophes occidentaux connus suivants :

Pour l'axe horizontal : L'échelle des niveaux de conscience de David Hawkins
Pour l'axe vertical : L'échelle de Jacob du père Sergueï Boulgakov.

Pour l'évolution d'un stade à l'autre :
- Le modèle de transformation de la conscience de IONS (l'Institut des sciences noétiques)
- Le voyage du héros de Joseph Campbell

Le premier axe est la connexion cardiaque horizontale, également connue sous le nom d'axe de l'"awareness". C'est sur cet axe que nous puisons notre capacité à percevoir, traiter et utiliser les informations du monde physique qui nous entoure. Il s'agit de prendre conscience de l'impact de nos réactions et de nos émotions sur nos désirs et nos souffrances. Ce chemin est décomposé en quatre étapes originales.

Le deuxième axe est la connexion divine verticale, appelée axe de l'illumination. Cet axe implique notre capacité à nous détacher de nos souffrances et de nos désirs, ce qui nous permet d'atteindre l'illumination ou l'unité avec les vibrations universelles. Il y a encore cinq étapes à franchir pour marquer nos progrès.

 

Vous serez confronté à 18 affirmations comportementales spécifiques aux leaders. Évaluez-vous ou la personne en question sans trop réfléchir, en vous fiant à vos réponses spontanées.

1. Promouvoir une culture de la compétition et de l'individualisme.
2. Être peu conscient de ses ressentis et fonctionner essentiellement en pilotage automatique.
3. Avoir des difficultés à projeter un avenir de l'organisation stimulant et inspirant.
4. Cultiver un sens de l'objectif et de la signification au-delà du gain personnel, en alignant le travail sur une vision plus élevée et en cherchant à faire une différence positive dans le monde.
5. Reconnaître l'interconnexion du monde et prendre en compte les impacts sociaux, environnementaux et économiques des décisions professionnelles.
6. Avoir soif de connaissances et d'épanouissement personnel, en recherchant activement des occasions d'élargir ses compétences et sa compréhension.
7. Réagir de manière impulsive et inconsciente aux stimuli extérieurs.
8. Mentir, tricher ou manipuler pour obtenir quelque chose pour soi.
9. Être ouvert aux nouvelles idées, prêt à remettre en question les hypothèses existantes et à adopter un état d'esprit d'abondance, ce qui favorise l'innovation et l'adaptabilité.
10. Ne pas exprimer son appréciation ou ne pas reconnaitre les efforts des autres.
11. Être conscient de ses propres sensations physiques, de ses pensées, de ses émotions et de ses actions, en reconnaissant leur impact sur soi et sur les autres.
12. Exprimer sa reconnaissance pour les contributions des autres et cultiver une culture de la gratitude, en reconnaissant les efforts et les réalisations des individus et des équipes.
13. Avoir des difficultés à comprendre les sentiments et les points de vue des autres.
14. Favoriser un environnement de collaboration, en encourageant le travail d'équipe, la synergie et une communication efficace entre tous.
15. Déléguer l'autorité et la responsabilité, en encourageant les employés à s'approprier leur travail et en favorisant un sentiment de responsabilisation et d'autonomie.
16. Prendre des décisions en faisant confiance à son intuition et à sa sagesse intérieure après avoir fait une analyse rationnelle.
17. Faire preuve de résilience émotionnelle face aux défis, en se remettant des échecs et en inspirant l'équipe à faire de même.
18. Donner la priorité aux gains à court terme plutôt qu'aux conséquences à long terme, même si elles peuvent avoir un impact négatif sur les autres ou sur l'environnement.
19. Se préoccuper de sa propre réussite et de son bien-être. Ne pas se soucier de l'impact de ses actions sur le monde.
20. Avoir des difficultés à gérer ses propres émotions, ce qui se traduit par des comportements erratiques et des sautes d'humeur.
21. Gérer efficacement ses propres émotions tout en comprenant et en réagissant aux émotions des autres.
22. Comprendre et partager les sentiments des employés, des clients et des parties prenantes, en favorisant un sentiment de connexion.
23. Contrôler et maintenir l'autorité, ne laissant que peu d'autonomie aux employés.
24. Diriger avec honnêteté, transparence et intégrité, en créant une culture de confiance et d'ouverture au sein de l'organisation.
25. Se fier à sa propre expérience, ses connaissances et ses compétences, et avoir tendance à résister aux nouvelles idées ou technologies.
26. Prendre le temps d'écouter avant de parler, en accordant toute son attention aux autres et en cherchant d'abord à comprendre leur point de vue.
27. Dans les conversations, interrompre souvent les autres ou ne pas tenir compte de leur point de vue.
28. Aligner les décisions et les actions de l'entreprise sur ses propres valeurs fondamentales, en garantissant des pratiques éthiques et socialement responsables.
29. Avoir de la peine à remettre en question ses propres hypothèses pour suivre les nouvelles idées ou tendances.
30. S'effondrer face à des défis difficiles, devenir accablé ou déprimé.
31. Donner la priorité au bien-être et à l'épanouissement des employés, en soutenant leur développement et en éliminant les obstacles à leur réussite.
32. Avoir une vision claire et inspirante de l'avenir de l'organisation, la communiquer efficacement pour motiver et aligner toutes les parties prenantes.
33. Être autoritaire et donner la priorité à ses propres intérêts plutôt qu'au bien-être des autres.
34. Se préoccuper de ses propres affaires et ne pas avoir de temps ni d'argent pour prendre en compte l'impact social, environnemental et économique plus large de ses décisions.
35. S'appuyer sur une analyse rationnelle et ne pas croire en ses intuitions.
36. Pratiquer des moments de silence ou de méditation pour être pleinement présent dans le moment présent, en cultivant un état de conscience et en réduisant la réactivité aux événements extérieurs.